Newsletter

Savons de Marseille, du malentendu à l'espoir...

Aucun produit dans cette catégorie.
Savons de Marseille, du malentendu à l'espoir...

Savon de Marseille

du malentendu...

Vous avez acheté un savon estampillé « savon de Marseille» et vous croyez avoir un produit naturel, sain et écologique comme celui qu’utilisait votre grand-mère. Détrompez-vous, il y a 99 chances sur 100 pour que l’on vous ait vendu (en toute légalité) un savon industriel fabriqué en Malaisie, à la composition chimique douteuse qui a simplement été mis en forme,  coloré et parfumé en France.

En effet, le terme « savon de Marseille » n’est pas une appellation d'origine contrôlée. Il correspond seulement à un procédé de fabrication régi depuis mars 2003 par un « code du savon de Marseille » mis au point par les groupes industriels du cosmétiques.

Ce « code du savon de Marseille » définit la méthode de fabrication et limite (mais n’interdit pas) les additifs présents. Il admet même la graisse animale (sodium tallowatte, sodium lardate). Il n'y a donc pas d'obligation de fabriquer un savon pur végétal à Marseille pour qu'il puisse avoir l'appellation. L'appellation est uniquement liée à la méthode de saponification dite « marseillaise ».

Ce code très large permet à une grande quantité de savons d'origines et de qualités diverses de bénéficier de l'appellation Savon de Marseille. De ce fait, la Chine, la Turquie et la Malaisie sont actuellement les plus gros fabricants de savon de Marseille.

Beaucoup de sociétés (même sur le vieux port de Marseille) se disent savonnerie ou revendiquent la notion de Maître Savonnier. Ce ne sont en fait que des « conditionneurs » de savon. La base savon provient essentiellement d'Asie du Sud-Est et leur travail consiste uniquement à colorer, parfumer et mouler cette base de savon fabriquée selon un procédé moderne qui peut bénéficierà l’espoir de l'appellation Savon de Marseille selon le code de l'AFISE.

... à l’espoir

Pour contrer cette invasion de faux savons de Marseille, les 4 dernières savonneries qui fabriquent encore du véritable savon de Marseille traditionnel comme il se fabriquait il y a trois siècles (la savonnerie Marius Fabre, la savonnerie du Fer à Cheval, la savonnerie du Midi et  la savonnerie du Sérail) se sont regroupées en association (Union des Professionnels du Savon de Marseille) qui a déposé un label du véritable savon de Marseille et introduit une demande d’IGP.

Pour ces fabricants, une nouvelle stratégie est en place. Il y a d’un côté les savons industriels à la chimie élastique et aux parfums artificiels qui font un savon agressif pour la peau et l’environnement et de l’autre leur « savon de Marseille » et ses qualités.

Il est naturel, bon à la santé, recommandé par le corps médical, bon pour les bébés, ne pollue pas la nature, soigne la peau…

Emballé, estampillé, parfumé et décliné à toutes les tailles le savon de Marseille est redevenu populaire et grâce à toutes les nouvelles gammes de produits (savon liquide à poussoir, savon en paillettes, savonnettes parfumées…), il est redevenu à la mode.

 

Nul doute, l’histoire du savon de Marseille continue...

Plus

Panier

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Panier Commander

PayPal